Macron « assume totalement » qu’il veut « emmerder les non-vaccinés »

·1 min de lecture

Le président de la République a donné une conférence de presse à l’Elysée, réitérant ses propos polémiques à propos des non-vaccinés.

Pas de mea culpa. Au contraire. Emmanuel Macron a affirmé, vendredi 7 janvier, assumer « totalement » ses propos controversés sur les non-vaccinés, qu’il veut « emmerder ». Et ce, tant sur le fond que sur la forme, malgré la polémique qu’ont suscité ses propos, quelques jours avant l’examen en première lecture à l'Assemblée nationale du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Selon le président de la République, revenu sur cette déclaration à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’Elysée et où se sont rendu nos partenaires de Brut., les non-vaccinés « mettent en danger la vie des autre » et « restreignent la liberté des autres. »

À lire aussi >> « T’es vacciné ? » La question taboue des premiers rendez-vous

Une stratégie qui est « simple : vacciner, vacciner, vacciner »

« On peut s'émouvoir sur des formes d'expression qui paraissent familières que j'assume totalement, a déclaré le président de la République. Je m'émeus de la situation dans laquelle nous sommes, la vraie fracture du pays est là, quand certains font de leur liberté, qui devient une irresponsabilité, un slogan. » Il a toutefois tenu à éclaircir un point, notamment sur la prise en charge des malades du Covid-19 non-vaccinés. « Je ne peux pas laisser prospérer dans notre pays des débats qui consisteraient à dire : “ne les soignons pas”. Non. Et je l'ai dit aussi très clairement.» 

Le chef de l'Etat...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles