Madame Claude : l’histoire vraie qui a inspiré le film de Netflix avec Karole Rocher

·1 min de lecture

Elle a fait couler beaucoup d’encre et a attisé de nombreux fantasmes. Elle, c’est Madame Claude, la plus grande maquerelle de France, décédée en 2015, à l’âge de 92 ans. Six ans après sa mort, un biopic à son nom, diffusé sur Netflix, s’attache à faire son portrait à la manière d’un film de gangsters.

Celle que tout le monde surnommait Madame Claude s’appelait en fait Fernande Grubet. Cette Parisienne fut à la tête d'un réseau de prostitution de luxe durant les années 1960-1970. C’est elle qui fournissait de jeunes et jolies filles (500 femmes et quelques garçons) aux plus riches et illustres hommes d’affaires ou chefs d’Etat sous la Ve République de Pompidou et de Giscard d'Estaing. Des Français, mais pas seulement puisque le Shah d'Iran et John F. Kennedy ont fait appel à ses services, pour ne citer qu’eux.

Si Madame Claude avait les coudées franches (avant d’être condamnée deux fois) c’est parce que ses "filles", comme elle les appelait, lui rapportaient fidèlement les confidences qu'elles recueilliaient sur l'oreiller des puissants. Il lui suffisait alors de les fournir à la police qui en échange fermait les yeux. La réalisatrice Sylvie Verheyde a pris le parti de s’intéresser à la face obscure et cachée des affaires de la maquerelle qui prenait 30% de commission sur chaque rendez-vous de ses filles, quand bien même il avait mal tourné. "Il y a l'image de Mme Claude, Paris, les belles robes et les grands hôtels, le pouvoir... Ce qui m'intéressait, c'était l'envers du décor", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite