Magali Blandin se savait-elle en danger ? Les troublants écrits retrouvés dans son journal intime

Une terrible histoire de féminicide... qui aurait pu être évité ? Magali Blandin a été tuée le 11 février 2021, à son domicile, près de Rennes (Ille-et-Vilaine). Depuis des mois, elle souhaitait divorcer de son mari, Jérôme Gaillard, et était allée vivre seule, à 10 kilomètres de l’ancien domicile familial. Alors que son mari tentait d’éviter le divorce, elle craignait le pire depuis qu’il avait compris son intention de partir pour de bon. Le Parisien a publié des extraits le vendredi 5 août 2022 de son journal intime, qu’elle tenait sous le conseil d’un psychologue. Ainsi, le 28 janvier 2021, à 17h57, elle écrivit ceci à propos de ses deux aînés, manipulés par leur père depuis la séparation du couple : "Je sens qu’il se trame des choses du côté de mes fils et de leur père, note-t-elle dans ce texte exhumé par les enquêteurs. Il a une longueur d’avance. Il a prévu ses coups. Il avance ses billes", écrit-elle, à raison.

La terreur avec laquelle vit la mère de famille de quatre enfants se ressent à la lecture : "Il veut agir avant pour empêcher le divorce. Mais, quand je lui aurai dit que je refuse de revenir (…), que fera-t-il ? Cherchera-t-il à m’éliminer ? [...] Il est adepte des phrases ‘pas de corps, pas de crime’ ou ‘pas de preuve, pas d’affaire’. ‘Pas de femme, pas de divorce’, ça sonne bien dans sa logique.[... ] La situation ne va qu’empirer le mois prochain", estimait-elle. Et malheureusement, elle a raison… à ce moment-là, sa mort est déjà organisée par son mari. Il avait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles