Le magazine « Têtu » publie une pétition pour demander le départ de ministres « homophobes »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Vladimir Vladimirov/iStock
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Signée par une cinquantaine d’élus de gauche, la pétition vise les ministres Caroline Cayeux, Christophe Béchu et Gérald Darmanin.

Dans le magazine gay « Têtu », une pétition signée notamment par une cinquantaine de députés de gauche demande « le départ » de trois ministres, qu'ils accusent d'avoir un « passé Manif pour tous » et d'être des « LGBTQIAphobes notoires ».

« Le président, élu pour faire barrage à l’extrême droite homophobe, ajoute à son gouvernement deux visages de la Manif pour tous : Mme Caroline Cayeux, ministre déléguée à la Cohésion du territoire et M. Christophe Béchu, ministre de l'Écologie et de la transition énergétique », peut-on lire dans ce texte publié en ligne lundi. Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a quant à lui participé à la Manif pour tous en 2012.

« Nous demandons le départ de ces trois ministres porte-voix du mouvement de la haine et du rejet », demande-t-il.

Lire aussi >> Près de 7 Français sur 10 favorables à une sensibilisation aux LGBT-phobies à l’école

Tribunes contre le mariage pour tous et retrait de campagnes contre le VIH

À l'initiative du député LFI Andy Kerbrat, la tribune a notamment été signée par les parlementaires insoumis Ugo Bernalicis, Mathilde Panot, Danièle Obono et Adrien Quatennnens. Elle rappelle des propos tenus par ces ministres au moment de la Manif pour tous, mouvement anti-mariage gay.

« Madame Cayeux, sénatrice en 2012, qualifiait le mariage pour tous "de caprice", "d’une ouverture de droit irrespectueuse de la nature et insensée" », écrivent-ils.

Des propos sur lesquels...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles