La magie Picasso

La Rédaction

Des plans, des lignes, des volumes, des signes... Et au final, sur la toile, des peintures aux étranges figures ! Chapitre trop peu connu de l’œuvre du maître, les « Tableaux Magiques » s’exposent jusqu’au 23 février 2020 au Musée national Picasso-Paris.

Le saviez-vous ? C’est au cœur de l’été 1926, à Juan-les-Pins, que Pablo Picasso inaugure un nouveau cycle d’œuvres... Une période faste, de 4 années (jusqu’au premier trimestre de l’année 1930), au cours de laquelle il réalisera quelques 150 peintures mémorables. Ces réalisations seront ensuite, en 1938, qualifiées de « Tableaux magiques de Picasso» par l’éditeur et critique Christian Zervos, dans un article tiré de sa revue « Cahiers d’art ».
Dispersées dans le monde entier, ces œuvres si singulières (mettant notamment en scène des têtes et des corps, mais aussi le décor de son atelier de création) sont aujourd’hui rassemblées, jusqu’au 23 février 2020, au Musée national Picasso-Paris.
Une (grande) première cette période picassienne...

A découvrir au fil des salles ? La réunion exceptionnelle -et une sélection significative- de ces œuvres radicales, aux étranges figures et à la puissance rare, qui, toutes, présentent des caractéristiques plastiques et thématiques communes et semblent en perpétuelle métamorphose.
Transformations, recréations, transmutations... Chacune laisse rêveur, songeur... Et si justement Christian Zervos les qualifie de « magiques », c’est parce qu’elles inventent des formes inédites – susceptibles de bouleverser l’imaginaire de celui qui les contemple.
Et vous, quelles interprétations (passionnées) leur donnerez-vous ?!

« Picasso Tableaux Magiques » - jusqu’au 23...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr