Un magistrat qui a proposé sa fille de 12 ans sur un site libertin révoqué

·1 min de lecture

Un fait divers sordide. Le 17 juin 2021 suite à une audience tenue à huis-clos, un magistrat de 55 ans, Olivier B., a été révoqué par le conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour avoir posté des photos de sa fille de douze ans sur un site libertin et proposé de la faire participer à des ébats sexuels. Le Monde dévoile l’information le mardi 13 juillet 2021.

Cette sanction avait été réclamée par le ministère de la Justice, représenté par son directeur des services judiciaires, Paul Huber. Tout a commencé en octobre 2019, lorsqu’un utilisateur du site en question a signalé qu’un homme y postait des photos de la jeune fille en maillot de bain. Après une investigation menée grâce à une cyberinfiltration sous pseudonymes, le magistrat, ancien vice-président du tribunal judiciaire de Dijon fort de 28 ans de carrière, a été identifié.

Mis en examen en juin 2020, il a reconnu les faits, "regretté un comportement ‘immonde’", et "assuré qu’il s’agissait de fantasmes ‘qu’il n’aurait jamais concrétisés’", d’après le quotidien. "Dès qu’une personne se montrait intéressée, je la bloquais", a-t-il déclaré aux enquêteurs selon Le Monde. Une déclaration qui s'est avérée vraie.

Son avocate Pauline Neveu a déclaré qu'"il est dans une honte terrible de ce qu’il a fait". Elle a fait état d'un "stress post-traumatique" dont il souffrirait depuis l'affaire Bodein, du nom du tueur en série Pierre Bodein, surnommé Pierrot le Fou, reconnu coupable de trois meurtres, deux viols (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles