Mai au jardin : quels travaux réaliser ?

·1 min de lecture

Surveillez vos plantes ! Si elles sont attaquées par des pucerons, commencez par les enlever à la main ou vaporisez une solution d’eau et de savon noir sur les plantes infestées. En cas d’attaque plus massive, faites un lâcher de coccinelles, qui raffolent des pucerons (à commander en jardinerie). Ne traitez chimiquement que si la survie de vos plantes est en jeu, ce qui est assez rare ! Attention aussi aux limaces qui se régalent des jeunes pousses tendres. Vous pouvez étaler de la cendre au pied des massifs (mais cela acidifie le sol et ne marche que par temps sec), tenter un paillis de chanvre, des coquilles d’œufs… Méfiance avec la bière, car elle attire aussi les hérissons qui, eux non plus, n’y survivent pas…

En mai, sortez les plantes ayant passé l’hiver en serre. C’est le cas des lauriers-roses, notamment. Une toilette s’impose alors : coupez les rameaux de l’an passé, qui ne porteront pas de fleurs, et apportez-leur du compost après avoir ôté un peu de terre. Tant que les saints de glace (les 11, 12 et 13 mai) ne sont pas passés, placez-les contre des murs, qui restitueront leur chaleur durant la nuit.

Nos fleurs d’été préférées ? Les rudbeckias, pour leur jaune lumineux et parce qu’ils résistent bien à la sécheresse, et les bidens, jaunes également (très résistants, ils sont même envahissants dans les terres pauvres et sableuses). À moins d’opter pour des compositions en rose et blanc avec cosmos, verveines et lavatères.

Vous cherchez du costaud ? Optez pour un sédum (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles