Une maison trop froide pourrait nuire à votre santé mentale

La crise énergétique qui sévit depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie creuse le budget de nombreux foyers. Pour faire des économies sur leur facture d'électricité et afin de participer au fameux "plan de sobriété énergétique", le gouvernement incite les ménages à moins chauffer leur domicile cet hiver.

Mais attention : descendre en-dessous de la température idéale conseillée dans les logements, qui est de 19°C, pourrait nuire à votre santé mentale, selon les résultats d'une étude britannique.

Cette étude, publiée dans la revue Social Science and Medicine, s'est intéressée aux maisons peu ou pas chauffées, et aux conséquences de la baisse du thermostat sur le bien-être des habitants. Les autrices du rapport se sont ainsi appuyées sur les données issues de la UK Household Longitudinal Study. Il s'agit de l'une des plus grandes enquêtes par panel au monde, réalisée auprès de 40 000 ménages du Royaume-Uni, soit environ 100 000 individus. Les chercheuses ont également modélisé différentes situations pour observer au mieux le lien entre la santé mentale et la température du logement.

Deux fois plus de risques d'être en détresse mentale

Leurs résultats révèlent que pour les personnes ayant vécu dans un logement froid, le risque de développer une détresse mentale grave a doublé, quand bien même elles ne souffraient pas de troubles psychiques initialement. Pour les personnes ayant des antécédents en termes de maladies mentales, ce...

Lire la suite


À lire aussi

Commencer les cours trop tôt nuirait à la santé mentale des ados
"L'hibernation", une stratégie efficace pour préserver sa santé mentale ?
Pourquoi le pyjama est bon pour notre santé mentale