1 / 7

Une maison jardin en plein Montmartre

Dans cette maison mal conçue – deux cents mètres carrés aux pièces incertaines –, Flora de Gastines et Anne Geistdoerfer de l' agence Double G ont tout repensé. Fini, la cuisine au rez-de chaussée, l'immense salle à manger au premier étage, le double escalier, la chambre esseulée, la terrasse difficilement accessible… « Sur notre planche à dessin, nous avons tout inversé, détaille Anne. Le plus gros défi ? Réussir à intégrer quatre chambres, tout en préservant de grands espaces intérieurs et extérieurs. Pour gagner en fluidité, nous avons choisi de tout décloisonner. » Résultat ? Un espace plus fonctionnel qui multiple les aménagements astucieux. Le rez-de chaussée est dédié aux questions pratiques du quotidien (buanderie, cellier…) ; le premier étage est consacré aux trois chambres d'enfants avec leur salle de bains ; le second est la véritable pièce à vivre avec cuisine ouverte, salle à manger, salon et suite parentale ; et, enfin, le dernier niveau, accessible par l'escalier en colimaçon, est occupé par un salon de lecture ouvert sur deux immenses terrasses dominant Paris. Côté déco, le duo Double G a mêlé bois blond, tonalités claires et touches de vert, clin d'œil à la nature environnante et aux terrasses végétalisées. Ou l'art de se fondre dans le décor.

Une maison jardin en plein Montmartre

Tutoyer le ciel et la cime des arbres ? C’est le pari fou de cette maison des années 30 avec terrasse sur le toit. Un coup de génie signé Double G.Dans cette maison mal conçue – deux cents mètres carrés aux pièces incertaines –, Flora de Gastines et Anne Geistdoerfer de l' agence Double G ont tout repensé. Fini, la cuisine au rez-de chaussée, l'immense salle à manger au premier étage, le double escalier, la chambre esseulée, la terrasse difficilement accessible… « Sur notre planche à dessin, nous avons tout inversé, détaille Anne. Le plus gros défi ? Réussir à intégrer quatre chambres, tout en préservant de grands espaces intérieurs et extérieurs. Pour gagner en fluidité, nous avons choisi de tout décloisonner. » Résultat ? Un espace plus fonctionnel qui multiple les aménagements astucieux. Le rez-de chaussée est dédié aux questions pratiques du quotidien (buanderie, cellier…) ; le premier étage est consacré aux trois chambres d'enfants avec leur salle de bains ; le second est la véritable pièce à vivre avec cuisine ouverte, salle à manger, salon et suite parentale ; et, enfin, le dernier niveau, accessible par l'escalier en colimaçon, est occupé par un salon de lecture ouvert sur deux immenses terrasses dominant Paris. Côté déco, le duo Double G a mêlé bois blond, tonalités claires et touches de vert, clin d'œil à la nature environnante et aux terrasses végétalisées. Ou l'art de se fondre dans le décor.