La majorité d’entre nous est coupable de "phubbing", voici comment cela affecte nos relations

Pexels

Depuis l’arrivée des smartphones dans nos vies, nos comportements ont changé. Nous passons désormais beaucoup (trop, il faut l’avouer) de temps devant ce petit écran constamment scotché à notre main. Si cela peut avoir un impact sur notre santé physique et mentale, cela peut surtout nuire à nos relations sociales. Par exemple, parfois sans même nous en rendre compte, nous avons tous·tes déjà été coupables ou victimes de "phubbing". Cette pratique consiste à ignorer notre interlocuteur au profit de son téléphone portable (et nous le faisons bien plus souvent qu’on ne le croit).

Il s’agit de faire défiler notre fil Instagram pendant une discussion avec un·e ami·e, de vérifier nos comptes bancaires durant un rendez-vous professionnel, de répondre à un SMS au milieu d'une conversation avec notre compagne/compagnon, ou de checker ses mails au cours d’un repas de famille. Bien qu’il puisse sembler anodin (qui n’a jamais fait ça ?), ce geste est non seulement désagréable pour la personne en face de nous, mais il peut surtout avoir des conséquences désastreuses sur les rapports que nous entretenons avec elle.

Une récente étude menée par Yeslam Al-Saggaf, professeur associé en technologie de l'information et auteur de The Psychology of Phubbing, et citée par nos confrères de Stylist, ce mercredi 30 novembre, indique que nous sommes plus susceptibles de "phubber" les personnes les plus proches de nous. À savoir, notre partenaire, nos meilleur·e·s ami·e·s, nos frères et sœurs, nos enfants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Baisse de libido ? Une étude explique comment le soleil influence notre vie sexuelle
Qu’est-ce que l’autophobie et comment la traiter ?
Comment l’industrie du développement personnel nuit au bien-être des femmes
Spotify a sorti sa rétrospective et vous n’êtes pas les seuls que cela angoisse
Psycho : voici les 4 années les moins heureuses de notre vie, selon la science