Mal de mer : 2 solutions pour résister !

Le mal de mer en quelques mots

Les adultes sont généralement moins perturbés que les enfants par le mal des transports (aussi appelé cinétose). Mais même à 60 ou 70 ans, une oreille interne trop sensible peut jouer des tours. Les symptômes qui se manifestent résultent du conflit entre nos sens, à cause des mouvements contradictoires du corps et de la mer. Le cerveau n’arrive pas à traiter correctement les informations divergentes transmises à l'oreille interne et aux yeux, d'où les sensations de malaise et les nausées. Le risque d'être touché augmente si l'on est sujet aux vertiges quand on se retourne trop vite, si on préfère le sens de la marche dans le train ou qu'on a eu du mal à s’habituer aux verres progressifs.

C'est quoi ? Un extrait de rhizome de gingembre, aux vertus toniques et stimulantes pour la digestion, utilisé en phytothérapie sous forme de tisanes, gélules ou comprimés.

Pourquoi ça marche ? De nombreuses études ont validé l'effet antiémétique du gingembre qui prévient ou arrête les nausées et vomissements (il est notamment conseillé pendant une chimiothérapie ou après une chirurgie et aux femmes enceintes). Deux de ses composants, le gingérol et le shogaol, agiraient sur la muqueuse de l'estomac pour calmer les haut-le-cœur. L'OMS reconnaît d'ailleurs son usage comme "cliniquement justifié" pour lutter contre le mal des transports.

Comment ça se passe ? Il agit assez vite. Selon la concentration, prendre 1 à 2 gélules une demi-heure avant le départ, puis renouveler (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles