Malade en congés, oui vous pouvez quand même poser un arrêt maladie, voici les conditions !

Malade en congés, oui vous pouvez quand même poser un arrêt maladie, voici les conditions !

Un arrêt maladie est accordé "lorsque votre état de santé vous empêche d'exercer votre activité." C'est le cas pour une maladie (non-professionnelle ou professionnelle) ou un accident du travail. Que se passe-t-il si un de ces événements survient durant les congés payés ?

Tomber malade pendant ses vacances est courant mais très désagréable. La question du report peut se poser (nous l'avons déjà abordée dans cet article). Techniquement, un arrêt est prescrit parce qu'il empêche de travailler. Dans le cas de vacances, le salarié en repos n'est pas empêché. Voici ce qu'en disent la loi française et celle de l'Union européenne, pas du tout d'accord à ce sujet :

Vous l'avez compris, le droit français n'est pas aligné au droit européen, bien que ce dernier prime toujours. Si vous vous retrouvez dans ce cas et que, malgré des discussions avec votre employeur, il n'accepte ni le report ni la prolongation de vos congés, il n'existe qu'un seul recours : "Saisir le conseil de prud'hommes pour en demander l'obtention." Si vous souhaitez rester en bons termes, mieux vaut passer outre...

Il existe deux cas de figure précis dans lesquels poser un arrêt maladie est quand même nécessaire et utile :

Si vous êtes dans l'un de ces deux cas, il convient de prévenir l'employeur et de transmettre ses documents d'arrêt maladie dans les délais habituels. "Le salarié doit envoyer l'avis d'interruption de travail ou de prolongation d'arrêt de travail dans les 48 heures."

Le nombre de jours de carence reste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite