Maladie de Berger : symptômes, évolution, diagnostic, traitement

La maladie de Berger, aussi appelée néphropathie à IgA, est une maladie du rein liée à une anomalie immunitaire. Des immunoglobulines de type A (IgA) circulant dans le sang sont produites en excès et de façon altérée. Elles s’agglutinent et forment des paquets qui se déposent dans la partie du rein qui filtre le sang pour éliminer ses déchets (le glomérule rénal).

Les IgA ou « immunoglobulines A » sont un groupe représentant environ 15 % des anticorps présents dans le sang. On les retrouve également dans la salive, les larmes, les sécrétions respiratoires et gastriques et dans le lait maternel. Les IgA confèrent une protection contre les infections des muqueuses respiratoires (sinus et poumons) et les infections gastro-intestinales (estomac et intestin).

La maladie de Berger n’est pas rare : elle concerne environ 1 % de la population mondiale et de l’ordre de 1 500 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France. Elle se déclare le plus souvent chez l’adulte jeune, en moyenne à partir de 20 ans. Elle peut toutefois également se manifester chez l’enfant ou chez l’adulte plus âgé.

La maladie peut être :

La maladie de Berger atteint l’homme trois à quatre fois plus souvent que la femme et essentiellement l’enfant et l’adulte jeune. Longtemps considérée comme une affection bénigne, la néphropathie à IgA est actuellement reconnue comme une cause importante d’insuffisance rénale. En effet, 30 à 40 % des patients évoluent vers une insuffisance rénale terminale après 20 ans d’évolution (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles