Maladie coeliaque (ou intolérance au gluten) : les signes qui doivent alerter

Le régime sans gluten fait de plus en plus d'adeptes. Et pourtant, ceux qui le suivent ne sont pas toujours les personnes pour qui c'est une nécessité vitale. Seules 20% des personnes atteintes d'une maladie coeliaque sont diagnostiquées. Contrairement à une hypersensibilité, la maladie coeliaque ou intolérance au gluten est une maladie auto-immune, "des anticorps se développent qui détruisent progressivement l'intestin grêle", explique le Pr Christophe Cellier, chef de service hépato-gastro-entérologie à l'hôpital Georges Pompidou (Paris). "Plus exactement, l'intestin grêle possède des villosités, comme des doigts de gants à l'échelle microscopique, qui permettent d'accrocher les nutriments et de les absorber. Dans la maladie coeliaque, ils sont abrasés voire complètement détruits. Cela entraîne une malabsorption des nutriments, notamment le fer, le calcium, l'acide folique, la vitamine B12 ou encore certaines protéines."

Des diarrhées fréquentes ou une perte de poids sont les manifestations les plus faciles à identifier. Mais parfois, la maladie évolue à bas bruit et les symptômes sont plus ténus : anémie, manque de vitamines, douleurs articulaires, troubles du transit (ballonnement, alternance diarrhée-constipation). Selon l'Association des intolérants au gluten, un patient sur 4 a d'abord été traité pour un syndrome de l'intestin irritable. Ce qui retarde d'autant plus le diagnostic. " Certaines femmes le découvrent après une grossesse quand leur réserve en nutriments a été (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles