Maladie endémique : qu’est-ce que cela signifie et quelles sont les maladies concernées ?

Istock/stefanamer

La maladie est présente en permanence dans une région donnée, de façon déclarée ou latente. Elle affecte une grande partie de la population. Parmi les maladies endémiques les plus connues, on trouve la fièvre jaune, la dengue, le paludisme, la tuberculose, le choléra, la variole du singe ou encore le VIH. Des facteurs environnementaux, le sous-développement ou encore les comportements humains influent sur l’enracinement de ces maladies dans une région.

Une maladie endémique est une maladie infectieuse, contagieuse, qui touche particulièrement une région donnée ou à une population. Cette maladie y sévit de façon permanente et durable. Dans les pays développés, EM Consulte recense 4 maladies endémiques : la grippe, l’hépatite C, les infections nosocomiales (infections contractées dans les établissements de soins) et l’infection au VIH. Les pays en voie de développement, et tout spécialement l’Afrique, sont des réservoirs à maladies endémiques : paludisme, fièvre jaune, tuberculose, hépatite virale B, dengue, choléra, méningite à méningocoque, ou infection au VIH par exemple. On les classe en 5 catégories :

Les symptômes d’une maladie endémique dépendent de la maladie endémique concernée. Ainsi, pour le choléra, endémique en Inde, on observe une diarrhée abondante, des nausées, des vomissements. Le paludisme, endémique en Afrique et dans certaines régions d’Amérique du Sud, engendre de la fièvre, des douleurs musculaires, une fatigue, de la diarrhée et une toux. Le VIH, endémique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite