Maladie, handicap: ces comédiennes en jouent pour aller mieux

·1 min de lecture

Peut-on rire d'une tumeur, d'une myopathie ? Une question inconcevable il y a encore quelques décennies. En 2015, la comédienne Noémie Caillault avec son spectacle Maligne a ouvert la voie. "Quand on a 27 ans et qu'on apprend qu'on a une boule de 6 centimètres dans le sein gauche, forcément on a peur. Et puis on se bagarre. Et on pleure. Et on en rit... La vie, quoi !" Aujourd’hui, des humoristes et comédiennes puisent dans leur vécu pour créer des spectacles autour de la maladie ou du handicap. Dédramatiser, témoigner, lutter contre les préjugés… En montant sur scène, avec leur sincérité, leur fragilité, et leur force aussi, ces femmes se font du bien, mais aussi aident d’autres personnes, concernées par les mêmes difficultés, à avancer et à aller mieux.

Hyperactive, j’ai décidé un jour de prendre des cours de théâtre. Une vraie révélation ! Mise au défi par mon mari, j’ai écrit un spectacle qui a vu le jour en juin 2019. J’y évoque avec humour le quotidien des personnes en situation de handicap. Tétraplégique depuis l’âge de 14 ans à la suite d’un accident de gymnastique, j’ai toujours porté un regard décalé sur le monde du handicap. Je ne prends rien au premier degré. J’adore monter sur scène, comme cet été au festival off d’Avignon. Je me sens heureuse et à ma place. Avec ma prof de théâtre Amélie Zaroukian, devenue ma metteuse en scène, nous venons de créer la compagnie Laurelle et Landie. Sur scène, en duo, nous allons continuer de parler du handicap différemment. Dates (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles