Maladie de Kawasaki et coronavirus : 2 récents décès d'enfants, en France et en Angleterre, inquiètent

À New-York, 15 enfants âgés de 2 à 17 ans ont été hospitalisés dans des services de soins intensifs. Tous ont eu besoin d’une assistance respiratoire ou cardiaque, voire des deux. Concernant les symptômes, les jeunes patients ont présenté une forte fièvre, des éruptions cutanées, des douleurs abdominales, des vomissements et des diarrhées. Des caractéristiques semblables à celles du choc toxique et d’une maladie rare : le syndrome de Kawasaki.

Les équipes médicales ont réalisé des tests de dépistage du coronavirus sur les enfants. Parmi eux, quatre ont été testés positifs et six ont développé des anticorps. Pour l’heure, aucun lien n’a été établi entre le virus et la maladie de Kawasaki. "Nous ne sommes pas certains de savoir de quoi il s'agit. Nous apprenons encore tous les jours des choses sur le fonctionnement du Covid-19" a expliqué Oxiris Barbot, la responsable du département de la santé de la ville de New-York lors d’une conférence de presse.

Des cas similaires ont aussi été recensés à Londres et ses alentours. Pour établir une corrélation avec le Covid-19, les enfants britanniques ont subi des tests de dépistage. Plusieurs ont été positifs, mais cela n’a pas été le cas pour tous.

Interrogé par la radio LBC, Matt Hancock, ministre de la Santé britannique, a souligné qu’il s’agit "d’une nouvelle maladie qui, selon nous, peut être causée par le coronavirus" avant d’ajouter "Nous ne sommes pas sûrs à 100% parce que certaines des personnes qui l'ont contractée n'ont pas été testées positives (au coronavirus). Nous faisons donc actuellement beaucoup de recherche. Mais c'est quelque chose qui nous préoccupe."

Syndrome de Kawasaki : des enfants sont-ils touchés en France ?

En France, le Centre de référence malformations cardiaques congénitales complexes Necker à Paris a été le premier à avertir sur cette nouvelle maladie possiblement liée au Covid-19. "Un nombre croissant d’enfants de tous âges a été hospitalisé dans un contexte d’inflammation multi-systémique associant

(...) Cliquez ici pour voir la suite