Maladie de Kawasaki et coronavirus : pourquoi cette maladie qui touche les enfants inquiète les pédiatres ?

Depuis le début de la crise sanitaire, la communauté scientifique se coordonne afin de trouver rapidement un traitement ou un vaccin contre le coronavirus. Dans de nouvelles recherches, des médecins ont découvert que le Covid-19 entraîne la formation de caillots sanguins provoquant des complications chez les patients touchés par des formes graves du virus.

Plus récemment, le Centre de référence malformations cardiaques congénitales complexes Necker a alerté sur le syndrome de Kawasaki, une maladie orpheline qui serait liée au Covid-19. "Un nombre croissant d’enfants de tous âges a été hospitalisé dans un contexte d’inflammation multi-systémique associant fréquemment une défaillance circulatoire avec des éléments en faveur d’une myocardite" a indiqué le docteur Damien Bonnet, chef de service cardiologie congénitale et pédiatrique au Centre Necker à nos confrères de Midi-Libre.

Syndrome de Kawasaki : quels sont les caractéristiques de cette maladie ?

Grande inquiétude des pédiatres, la maladie de Kawasaki se développe principalement chez les nourrissons et les enfants âgés de un à huit ans. Cette pathologie rare se caractérise par une inflammation des parois des vaisseaux sanguins. Le jeune malade commence par manifester une forte fièvre pendant environ cinq jours. D’autres symptômes viennent ensuite s’ajouter comme :

une irritation (conjonctivite) et une rougeur dans le blanc des yeux des rougeurs et des gonflements sur les paumes des mains et les plantes des piedsdes lèvres rouges, sèches et irritées. La langue peut aussi être rouge framboisée une apparition de ganglions lymphatiques dans le cou des éruptions cutanées sur le tronc et dans la région de l’aine

Lorsque l’enfant développe quatre à cinq de ces signes, le médecin traitant pose le diagnostic de la maladie de Kawasaki. En plus, une irritabilité, des douleurs abdominales, une diarrhée, des vomissements, des douleurs au ventre et une baisse d’énergie peuvent venir s’additionner aux premiers signes de la pathologie.

(...) Cliquez ici pour voir la suite