Maladie parodontale : causes, symptômes à reconnaître, contagion, traitement

Caroline LM - Unsplash

Le parodonte comprend l’ensemble des tissus de soutien des dents. Il englobe l’os qui entoure les racines des dents, la gencive qui recouvre cet os ainsi que les ligaments maintenant la dent dans son alvéole osseuse. Les tissus de soutien peuvent cependant être détruits par une inflammation du parodonte : la maladie parodontale.

"La maladie parodontale est due à la présence de plaque dentaire constituée de salive ainsi que de débris alimentaires, et de tartre. Elle se traduit par des poches parodontales qui sont des espaces entre la gencive et la racine de la dent, où s’accumulent la plaque dentaire et le tartre, ce qui entretient l’inflammation de la gencive", explique le Docteur Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD).

La maladie parodontale est une pathologie progressive. Dans un premier temps, elle engendre une gingivite qui se manifeste par une gencive rouge et douloureuse ayant une tendance à saigner. Ce premier stade de la maladie parodontale est réversible.

En l’absence de traitement, la gingivite évolue en parodontite. Appelée également déchaussement dentaire, cette forme de la maladie cause une destruction des ligaments qui soutiennent la dent dans son alvéole osseuse et de l’os qui entoure les racines.

Différents signes peuvent alerter sur une inflammation de la gencive, et donc sur une maladie parodontale. On distingue notamment :

"Les patients peuvent également constater l’apparition d’une mauvaise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite