Maladie du sommeil : définition, transmission, symptômes, vaccin, traitement

istock

La maladie du sommeil est le nom courant donné à la trypanosomiase humaine africaine. Derrière ce nom se cache une affection grave et létale si elle n’est pas traitée. Elle sévit exclusivement dans trente-six pays d’Afrique subsaharienne où l’on trouve les mouches tsé-tsé.

La dernière épidémie en Afrique s’est terminée à la fin des années 1990. Grâce aux efforts sanitaires, le nombre de cas diminue depuis les années 90. Aujourd’hui, la République Démocratique du Congo recense le plus de de cas avec 70 % des cas notifiés depuis 2011, selon les chiffres donnés par l’Institut Pasteur.

La trypanosomiase est une parasitose, c'est-à-dire due à la présence d’un parasite dans l’organisme. Le parasite à l’origine de l’infection est un protozoaire, un minuscule organisme, appartenant au genre Trypanosoma. Ces protozoaires migrent et se multiplient dans le système lymphatique et la circulation sanguine. Ils atteignent ensuite les organes et les tissus de l’organisme, et finalement le cerveau.

Une mère infectée peut transmettre les protozoaires à son bébé au cours de la grossesse ou de l’accouchement. Rarement, il arrive que des personnes soient infectées par des transfusions sanguines. En théorie, l’infection peut se transmettre par l’intermédiaire d’un organe greffé provenant d’un donneur infecté.

Selon l’espèce vectrice de la maladie il existe deux formes de l’infection :

Dans la trypanosomiase africaine, différentes parties de l’organisme sont affectées dans l’ordre suivant :

La rapidité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite