Maladie de la vache folle : symptômes, transmission à l'homme et évolution de l'ESB

fabioderby -IStock

Identifiée au Royaume-Uni en 1986, l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est une pathologie dégénérative qui atteint la moelle épinière et le cerveau des bovidés. Communément appelée la maladie de la vache folle, l’ESB a évolué très rapidement au Royaume-Uni dans les années 1990."Jusqu'à un maximum en 1992, avec 37.280 bovins atteints identifiés pour cette seule année. Cette maladie a touché le reste de l'Europe, puis certains autres pays (Japon, États-Unis, Canada) sans pour autant atteindre la dimension de l'épizootie britannique. Les études épidémiologiques ont rapidement identifié que l'agent de cette maladie se transmettait par l'intermédiaire de farines de viande et d'os (FVO) contaminées, introduites dans l'alimentation des bovins", explique l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

La maladie de la vache folle peut se transmettre à l’Homme par la consommation de tissus, notamment nerveux, d’animaux infectés. On parle alors de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

L’encéphalopathie spongiforme bovine fait partie des encéphalopathies spongiformes subaiguës transmissibles (ESST) qui regroupent des pathologies dégénératives du système nerveux central, causées par des prions pathogènes.

Les prions ne sont pas des agents infectieux communs au même titre qu’un virus ou qu’une bactérie. Ils sont constitués d’une protéine particulière : la protéine PrP. En cas d’encéphalopathie spongiforme subaiguë transmissible, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite