Maladies cardiovasculaires : consommer cet aliment permettrait de réduire les risques

La consommation modérée d'œufs serait-elle la clé pour réduire les risques de troubles cardiovasculaires ? C'est en tout cas ce que suggère une récente étude publiée dans la revue scientifique Elife et menée par l'Université de Pékin (Chine).

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs chinois ont mené plusieurs enquêtes alimentaires et réalisé des tests sanguins sur de 4.778 volontaires. Parmi eux, près 3.401 souffraient d'un trouble cardiovasculaire et 1.377 n'avaient aucun antécédent cardiaque.

Résultats ? Les scientifiques ont constaté que les participants qui consommaient au moins un œuf par jour avaient un niveau plus élevé d'une protéine dans leur sang appelée "apolipoprotéine A1". Mais de quoi s'agit-il ? L'apolipoprotéine A1 est la principale composante protéique de l'HDL et appartient à la famille du "bon cholestérol", dont le rôle principal est de piéger le cholestérol qui se trouve en trop grande quantité dans le sang et stimule son élimination par le foie, comme le précise le site Vidal.

Mais ce n'est pas tout : ces participants qui mangeaient régulièrement des œufs présentaient, en plus de l'apolipoprotéine, des molécules HDL plus grosses dans leur sang, ce qui aide à éliminer le cholestérol des vaisseaux sanguins et réduit les risques de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

"Nos résultats fournissent une explication potentielle de la façon dont une consommation modérée d'œufs peut aider à protéger contre les maladies cardiaques. D'autres études (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles