Publicité

Malgré quelques progrès, les femmes sont toujours trop sexualisées dans les publicités selon l'ARCOM

Souvent épinglées pour leur sexisme affiché, les publicités jouent un rôle essentiel dans l'intériorisation de nos représentations collectives. Malgré quelques progrès, un rapport de l'ARCOM dénonce une sexualisation des femmes encore trop présente à l'écran.

Pour lutter contre les stéréotypes de genre, parviendra-t-on un jour à en finir avec le sexisme dans les publicités ? Selon l’ARCOM (Autorité publique de régulation de la communication audiovisuelle et numérique), ce n’est pas pour aujourd’hui. L’organisation a examiné 2 310 publicités diffusées entre octobre 2021 et mai 2022, en se penchant notamment sur “l’évolution de la représentation des stéréotypes sexuels, sexistes et sexués dans la publicité”. Et d’après leurs résultats publiés dans cette étude, les femmes sont encore trop sexualisées et de nombreux progrès restent à réaliser.

Si la parité en matière de représentation semble respectée dans les publicités diffusées en 2021 et 2022, l’ARCOM alerte notamment sur la sexualisation des femmes, toujours omniprésente. Pour identifier ces contenus connotés sexuellement, l’organisation retient “les comportements tels qu’une attitude très suggestive, une simulation d’acte sexuel ou encore les cadrages insistant particulièrement sur certaines parties intimes du corps”. Parmi les 128 publicités visionnées et retenues par l’ARCOM, 40 % mettent en scène un rapport de séduction entre des hommes et des femmes – à 95 % dans des relations hétérosexuelles. Seules 3 publicités sexualisent des hommes (2 %), et ce dans le cadre de situations de séduction, où ils sont mis en scène en présence d'une femme, là où dans 58 % des publicités, des personnages féminins sont sexualisés et représentés seuls, en objet de désir.

Les publicités qui visent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Façon Sexe - Laura Berlingo (Une sexualité à soi) : Tenir compte des normes et des injonctions pour mieux redéfinir sa sexualité

En Caroline du Sud, on réfléchit à la peine de mort pour les femmes qui avortent
Violences conjugales : les députés rejettent une proposition de loi visant l’inéligibilité des auteurs
Recrutement : voici les mensonges les plus fréquents sur nos CV (et c'est pas joli joli)
États-Unis : pour la première fois, 5 femmes portent plainte pour refus d’IVG
L’égalité femmes-hommes ne sera pas atteinte "avant au moins 300 ans", alerte le chef de l’ONU