Mali: inauguration du barrage de Gouina, sur le fleuve Sénégal

© Wikimedia Commons CC BY-SA 4.0 Jacques Taberlet

Les chefs de gouvernement de la Guinée, de Mauritanie et du Sénégal ont été conviés à l'inauguration de ce barrage car il s'agit d'un projet régional. Le Premier ministre par intérim Abdoulaye Maïga a inauguré ce samedi le barrage de Gouina, à 45 km de Kayes, dans l'ouest du Mali. Un projet hydroélectrique majeur de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal.

Neuvième plus long cours d’eau en Afrique, le fleuve Sénégal comprend plusieurs barrages, dont celui de Gouina de 1 347 mètres de long. Il a été réalisé en amont de Kayes avec une centrale électrique au fil de l'eau d'une puissance de 140 mégawatts et il fournit déjà de l'électricité depuis plusieurs mois car il a été connecté au réseau électrique de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal en mars dernier.

Cette infrastructure permettra d'« augmenter la capacité de production de Manantali à 340 mégawatts », a indiqué le Premier ministre malien par intérim, Abdoulaye Maïga, lors de l'inauguration. « Ce barrage aura pour effet d’entraînement, dans le secteur de l’énergie et dans l’espace OMVS [Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, NDLR], d'augmenter la capacité de transit de l’énergie dans le réseau, de favoriser les échanges d’énergie dans le cadre du marché de l’énergie sous-régional et enfin de renforcer les capacités de la Sogem, qui comprend entre autres la construction de trois lignes », a-t-il ajouté.

Ce gigantesque ouvrage, dont la construction a été réalisée par le Chinois Sinohydro, a coûté à l'OMVS 283 milliards de FCFA, l'équivalent de 424 millions d'euros. Une somme financée à plus de 80% par un prêt de la banque chinoise Eximbank.


Lire la suite sur RFI