" Mamie Olga" : cette voisine proche de la famille de Cédric et Delphine Jubillar

À Cagnac-les-Mines, quelques maisons avec piscine se côtoient et laissent aux nouveaux arrivant la possibilité de vivre au grand air. En 2012, un couple de jeunes venus d'Albi se laissent séduire par un terrain de 600 mètres carrés : il s'agit de Cédric et Delphine Jubillar. Il s'installent et le mari, artisan de formation, entame les travaux de la maison. "Les plans du pavillon sont prévus pour héberger trois chambres. De quoi répondre aux rêves de famille nombreuse du couple, qui s'endette sur vingt-cinq ans et doit rembourser 900 euros chaque mois", raconte Le Figaro, dimanche 17 juillet 2022. Malheureusement, le temps passe et les travaux stagnent. La relation s'effrite. Puis, le 16 décembre 2020, les habitants de la commune découvrent la disparition de l'infirmière. Un choc pour ceux qui partageaient leur quotidien avec cette famille.

>>> Retour en images sur toutes les dates clefs de l'affaire Jubillar dans notre diaporama

Depuis le début de l'affaire Jubillar, peu de voisins sont sortis du silence. Une mère et sa fille ont révélé à la police avoir entendu des cris le soir du drame présumé. Un couple résidant en face de chez les Jubillar a constaté le stationnement étrange de la voiture de la mère de famille le jour de sa disparition. Le peu de témoignages est d'autant plus troublant qu'en dehors de quelques altercations avec un Cédric Jubillar parfois arrogant et rancunier, le voisinage semblait avoir de l'affection pour la famille de quatre. "Le petit garçon du couple devient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles