Publicité

Manchester United : Antony écarté après les accusations de menaces et de violences

Visé par des accusations de menaces et de violences formulées notamment par son ex-petite amie, Antony a été mis à l'écart par Manchester United, ce dimanche, et jusqu'à nouvel ordre.

Déjà suspendu de la Seleção, Antony est maintenant sanctionné par son club. Dans un communiqué publié ce dimanche, Manchester United annonce la mise à l’écart de son attaquant de 23 ans, visé par des accusations de menaces et de violences formulées par son ex-petite amie, Gabriela Cavallin.

Antony évoque "une décision mutuelle"

"Manchester United est informé des allégations portées contre Antony. Les joueurs qui n'ont pas participé aux matchs internationaux doivent reprendre l'entraînement lundi. Cependant, il a été convenu avec Antony qu'il retarderait son retour jusqu'à nouvel ordre afin de répondre aux allégations. En tant que club, nous condamnons les actes de violence et les abus. Nous reconnaissons l'importance de protéger toutes les personnes impliquées dans cette situation et reconnaissons l'impact de ces allégations ont sur les survivants d'abus", ont indiqué les Red Devils.

Le joueur a lui aussi publié un communiqué, allant dans le même sens : "J'ai convenu avec United de prendre une période d'absence le temps de répondre aux allégations portées contre moi. C'était une décision mutuelle. Je veux réitérer mon innocence concernant les faits dont on m’accuse, je coopérerai pleinement avec la police." Antony est accusé par Gabriela Cavallin de menaces et de violences psychologiques et physiques, des faits démentis par le joueur.

Des messages WhatsApp présumés publiés par la presse brésilienne ont révélé des menaces et des actes d'intimidation qu'Antony aurait proférés à l'encontre de son ex-petite amie, qui a porté l'affaire devant la police de Sao Paulo. Antony a expliqué que leur relation était "tumultueuse, avec des offenses verbales de part et d'autre" mais assure cependant n'avoir "jamais eu recours à l'agression physique". "A chaque instant, elle présente une version différente des accusations, s'est défendu l’ancien ailier de l’Ajax. Je suis convaincu que les enquêtes de police prouveront la vérité."

Au Brésil, deux autres femmes ont par ailleurs accusé Antony de violences.

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO - Manchester United : "Sancho avait déjà eu des brouilles avec Favre et Ten Hag" constatent les DDD