Manchester United s’effondre en Bourse, la famille Glazer pourrait renoncer à une vente

Une chute spectaculaire. La société Manchester United plc, contrôlant le club anglais de football professionnel et cotée à New York, a vu sa capitalisation boursière fondre de plus de 700 millions de dollars sur la seule séance de mardi 5 septembre, déstabilisée par une information de presse faisant état du retrait de la vente de ManU. Le quotidien britannique Daily Mail a rapporté, dans son édition dominicale, que la famille Glazer, actionnaire majoritaire du club, aurait renoncé à céder sa participation, jugeant trop basses les offres soumises.

Mardi, le groupe, coté au New York Stock Exchange, l'une des deux principales places boursières de New York, a décroché de 18,22% en une journée, effaçant ainsi au passage un peu plus de 700 millions de dollars de capitalisation. C'était la plus grosse chute de l'action sur une séance depuis son introduction en Bourse, en 2012. Selon la presse britannique, les deux acquéreurs potentiels encore en lice, le fondateur et PDG du groupe pétrochimique Ineos, Jim Ratcliffe, et le cheikh Jassin Ben Hamad al-Thani, président de la Qatar Islamic Bank (QIB), ont tous deux soumis des offres proches, qui valorisent le club à environ cinq milliards de livres, soit environ 6,3 milliards de dollars.

Mais, selon le Daily Mail, les Glazer espéraient quelque dix milliards de livres pour laisser le contrôle de ManU, dont ils détiennent environ les deux tiers du capital, mais la quasi-totalité des droits de vote. Le chiffre est nettement plus élevé que l'estimation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite