Mandarine et clémentine : connaissez-vous vraiment la différence ?

Porc ou cochon, soupe ou velouté, marron ou châtaigne… Faire la différence entre deux produits n’est pas toujours très simple ! Alors que la saison des agrumes bat son plein, le consommateur peut très vite se perdre face à la myriade de fruits aux nuances orangées. L’erreur la plus fréquente ? Confondre les mandarines avec les clémentines.

Clémentine et mandarine : une histoire de pépins

Comme chaque année de novembre à avril, bien que la pleine saison s’arrête au mois de janvier, les mandarines et les clémentines envahissent les étals de marché. Chair parfumée, notes acidulées, fruits colorés…Si les deux agrumes sont assez semblables, il existe quelques astuces infaillibles pour ne plus vous tromper en faisant vos courses. Figurant parmi les fruits les plus acheté par les ménages français, la clémentine a presque fait disparaître la mandarine ! En cause : son côté pratique. Plus petite que la mandarine, la clémentine a surtout l’avantage de ne pas posséder de pépins. Une particularité qui s’explique par le fait que ce soit un hybride de la mandarine.

Comment reconnaître une clémentine d’une mandarine ?

Comme un véritable artiste, il est temps de faire usage de vos cinq sens ! Et oui, lorsque la vision ne suffit pas, c’est grâce au toucher que l’on peut distinguer les deux fruits. Si la clémentine a tendance à avoir une peau lisse, celle de la mandarine est beaucoup plus granuleuse. Épaisse et quelque peu râpeuse, il est d’ailleurs plus difficile d’éplucher la peau d’une mandarine que celle d’une clémentine.

Comment bien les choisir ?

Mandarine ou clémentine ? Après avoir distingué les variétés, reste encore l’épreuve du choix. Pour dénicher le produit parfait à glisser dans une préparation de bavarois, pour parfumer des aiguillettes de poulet ou des magrets, dirigez-vous vers des fruits charnus et parfumés. Pour les clémentines, misez également sur le « made in France ». Face aux produits en provenance du Maroc ou de l’Espagne, la Corse se distingue grâce à son appellation

(...) Cliquez ici pour voir la suite