Ces mangas violents et poétiques qui vous sortiront de votre zone de confort

Vincent Brunner
·1 min de lecture
© Suehiro Maruo/Casterman
© Suehiro Maruo/Casterman

Abandonnés par leur mère, des jumeaux sont martyrisés par leur oncle et leurs cousins avant d’être vendus à un cirque. Parmi les phénomènes de foire, telle Elise, la fille-pieuvre, Miso et Shôyu, plus tard rebaptisés Tomino et Katan, connaissent enfin un semblant de paix. Mais cette famille d’adoption est dirigée par Wang qui, en parallèle, monte une inquiétante secte.

En d’autres mains, Tomino la maudite pourrait n’être qu’une variation de plus autour du film Freaks de Tod Browning (1932). Sauf que cette série mémorable est signée par le maître sexagénaire du manga morbide Suehiro Maruo.

Appartenant au courant japonais du ero guro (pour “érotique grotesque”), cet auteur travaille encore à l’ancienne, sans assistant et seul devant sa table à dessin. Dans les pages hypnotiques de ce chef-d’œuvre où il revisite certaines de ses obsessions, se télescopent le surréalisme de Bataille et l’expressionnisme allemand, Charlie Chaplin et L’Ile des morts, la série de tableaux d’Arnold Böcklin.

Lire la suite...