Vous mangez trop vite : quelles sont les conséquences sur votre organisme ?

Gargouillis, sensation de creux au niveau du ventre, manque d’énergie, troubles de la concentration… Autant de signaux qui prouvent que vous avez faim.

Cette sensation nous donne parfois envie ne faire qu’une seule bouchée de notre assiette. Pourtant, on le sait : manger trop vite est vivement déconseillé ! Mais que se passe-t-il réellement dans notre organisme lorsque l’on engloutit un repas en quelques minutes ?

Des troubles de la satiété et une prise de poids

Entre le moment où l’on commence à manger et le moment où l’on se sent rassasié, 20 à 30 minutes s’écoulent. Ce laps de temps est nécessaire au corps pour envoyer un signal de satiété au cerveau.

Lorsque l’on ingurgite son repas en quelques minutes, c’est tout ce mécanisme qui est perturbé. Résultat : on sort de table avec une sensation de pesanteur dans l’estomac, mais 15 minutes plus tard, on ressent un manque.

Une sensation qui peut nous pousser à consommer d’autres aliments de façon réflexe, et, sur le long terme, entraîner une prise de poids.

Des problèmes de digestion

La mastication est une étape indispensable du repas. Mais lors d’une prise alimentaire trop rapide, cette phase est souvent négligée. Ce sont donc de gros morceaux d’aliments qui parviennent jusque dans l’estomac.

En toute logique, la dissolution de ces aliments est plus longue et plus difficile, ce qui peut entraîner des problèmes de digestion. Douleurs abdominales et sensation de tension au niveau de l’estomac sont alors au rendez-vous !

Des troubles du sommeil

Une prise alimentaire trop rapide demande beaucoup d’énergie à l’organisme, car celui-ci doit travailler deux fois plus pour dissoudre les gros morceaux d’aliments ingurgités.

Un mécanisme qui peut entraîner des coups de fatigue, mais qui a aussi des conséquences sur la qualité sommeil, notamment lorsque la prise alimentaire rapide a lieu le soir. Et pour cause : les problèmes de digestion peuvent être à l’origine de réveils nocturnes.

C’est alors un cercle vicieux qui s’installe, car un

(...) Cliquez ici pour voir la suite