Manger des fruits riches en vitamine C le soir empêche-t-il de dormir ?

·1 min de lecture

L’idée que la vitamine C nous empêche de dormir reste profondément ancrée dans les esprits. Et ce n’est pas tout à fait un hasard. Il s’avère que lors de la mise sur le marché d’un complément alimentaire à base de vitamine C dans les années 30, la notice indiquait parmi les précautions d’emploi de ne pas prendre ce produit en fin de journée à cause de son effet stimulant. Il s’agissait juste d’une précaution, la vitamine C synthétisant la dopamine, c’est-à-dire la substance qui nous garde éveillé et sur nos gardes.

C’est ainsi que par la suite, l’idée s’est répandue et est restée ancrée dans tous les esprits. Certaines études ont même montré par la suite que des personnes qui avaient pris de fortes doses de cette vitamine au coucher n’avaient subi aucun trouble du sommeil, ni du réveil. "Dans un fruit, il y a en moyenne 40 mg de vitamine C. Même si on en consomme deux, on va être à 80 mg… Ce qui est totalement insuffisant pour empêcher de dormir", précise Laurent Chevallier, nutritionniste.

A partir de 12 oranges !

Donc si vous souffrez d’insomnies, inutile d’incriminer l’orange ou le pamplemousse que vous avez consommé au dessert pour le dîner. Mais attention, ce sont plutôt avec les compléments alimentaires riches en vitamine C qu’il faudra s’interroger. "A partir de 500 mg, il y a effectivement un effet stimulant. Et il faudrait consommer environ 12 oranges pour y parvenir ! Donc le risque vient plutôt des (...)

Lire la suite sur Topsante.com

6 bonnes raisons d'essayer la farine de châtaigne
Végétarisme : pourquoi il faut se méfier des substituts de viande
Bien dans mon corps saison 2 : Le témoignage
Diabétiques : 9 aliments à éviter
Yaourts aux fruits : trop de sucre et pas assez de fruits

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles