Manger trop gras pourrait-il aussi conduire au diabète ?

Getty Images/iStockphoto

On a tendance à penser que le diabète de type 2 survient uniquement chez ceux qui mangent trop sucré. Mais pas seulement ! Selon une nouvelle étude, réalisée par l'université de Toronto (Canada), une alimentation trop grasse pourrait aussi constituer un facteur de risque. Pour étudier cette hypothèse, les chercheurs canadiens ont travaillé avec un groupe de souris : durant plusieurs semaines, les rongeurs ont bénéficié d'une alimentation enrichie en lipides, c'est-à-dire en graisses.

Au bout de trois semaines, les chercheurs ont commencé à observer des changements au niveau de la moelle osseuse des souris, par rapport au groupe de contrôle qui était, lui, nourri normalement. Ainsi, les mitochondries (chargées de transformer le sucre en énergie dans les cellules de l'organisme) des souris qui mangeaient trop gras étaient globalement moins efficaces. Résultat : elles accumulaient du sucre dans leur sang.

Par ailleurs, toujours au niveau de la moelle osseuse, les scientifiques ont constaté une bascule progressive : certains globules blancs, appelés monocytes Ly6C(Low), étaient remplacés au fur et à mesure par des monocytes Ly6C(high), des cellules connues pour favoriser l'inflammation dans le corps. Or, par une série de réactions en chaîne, cette inflammation conduisait à une perte d'efficacité de l'insuline, l'hormone chargée de réguler la glycémie.

Cette étude suggère donc que pour se protéger du diabète de type 2 (une maladie chronique qui affecte plus de 4,5 millions de personnes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite