Vous mangez du plastique quotidiennement et vous ne le savez même pas

Au menu de ce soir : un pavé de saumon et un taboulé tout prêt. Petit hic : votre assiette contient plus de plastiques que le corps de Killie Jenner. Multiplié par 365 jours, vous consommez des dizaines de milliers de micro plastiques potentiellement nocifs pour votre santé sans même vous en rendre compte. Pour en limiter l'absorption, commencez par changer vos habitudes alimentaires. Voici comment.

L’affaire du bisphénol A avait fait grand bruit en 2015. Cette substance chimique, à l’époque très utilisée dans la fabrication de plastique, était accusée d’être un perturbateur endocrinien, potentiellement facteur de trouble dans la fertilité et la reproduction. Après de nombreuses recherches sur le sujet, l’Efsa (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) a interdit son utilisation dans la composition des biberons, bouteilles d’eau et boîtes hermétiques réutilisables. Pourtant, nous continuons de consommer du plastique… sans même le savoir.

52 000 micro particules de plastique ingérées chaque année

Les micro plastiques -des particules de moins de 5mm- polluent les mers, les océans et les sols. Pour briller à la machine à café, vous pourrez placer l’info suivante : dans l’océan, on compte 51 trillions de particules d'après l'Organisation des Nations-Unis. Si vous êtes Thomas Pesquet-friendly, ça fait 500 fois plus de particules de plastique dans les océans que d’étoiles dans notre galaxie. Or, notre alimentation s’appuie justement sur les produits issus de la...

Cliquez ici pour voir la suite

À lire aussi :

On parie que vous ne savez pas d'où viennent les poulets que vous mangez
Savez-vous cuire un steak ?
Ces choses que vous ne savez pas sur le Surimi

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, l’huile est facilement trafiquable. Évitez de manger des fritures au restaurant en ce moment"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles