Manifestation contre les «violences policières » : des incidents en tête du cortège parisien

Peu après le départ de cette manifestation rassemblant plusieurs milliers de personnes, un pré-cortège de centaines d’individus vêtus de noir et cagoulés s’est constitué devant les organisations et collectifs ayant appelé à la mobilisation. Arrivés au niveau de la station de métro Anvers, dans le nord de la capitale, ils ont dégradé une agence bancaire de la Caisse d’Épargne, qui a eu ses vitres étoilées, a constaté le journaliste de l’AFP.

Ils ont ensuite jeté des projectiles sur une voiture de police coincée dans la circulation, boulevard de Clichy. La voiture a été attaquée « à coups de barre de fer », a indiqué la préfecture de police de Paris. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a évoqué l'incident sur le réseau social X (ex-Twitter).

L’un des policiers est alors brièvement sorti du véhicule arme à la main pour tenir à distance les manifestants, selon plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, confirmées par une source policière.

15 000 manifestants selon les organisateurs

Une « intervention des BRAV-M », du nom de cette unité controversée de policiers à moto, a ensuite « permis de faire cesser l’action et mettre à l’abri » les policiers présents dans le véhicule, a ajouté la préfecture, qui n’a fait état d’aucune interpellation à ce stad...


Lire la suite sur ParisMatch