Manifestations contre la loi "sécurité globale" : un photographe blessé à Paris, Reporters sans frontières dénonce des "violences policières"

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

L'association Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé, samedi 28 novembre, des violences policières "inacceptables" contre un photographe syrien, blessé lors de la manifestation contre la proposition de loi "sécurité globale" et les violences policières à Paris.

Collaborateur de Polka Magazine et de l'AFP, Ameer Al Halbi, 24 ans, couvrait la manifestation place de la Bastille à titre indépendant. Il "a été blessé au visage par un coup de matraque", a affirmé sur Twitter Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Ce dernier a mis en ligne un cliché montrant le photographe, tête bandée, nez encore ensanglanté, sur un lit d'hôpital.

La photo est signée de la photojournaliste indépendante Gabrielle Cézard, qui se trouvait aux côtés d'Ameer Al Halbi dans une petite rue. "Nous étions identifiables comme photographes et tous collés à un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi