Manque d’activité chez les ados : cette campagne s’adresse d’abord aux parents

© SolStock / iStock

Santé publique France lance une nouvelle campagne pour « faire bouger les ados » avec un premier volet destiné aux parents de ceux-ci.

« Faire bouger les ados, c’est pas évident. Mais les encourager c’est important ». L'agence Santé Publique France (SPF) lance une campagne pour faire prendre conscience aux parents que leurs enfants ne pratiquent pas assez d'activité physique.

Lire aussi >> Les enfants et les écrans, pas si grave ? Le psy qui dérange.

La première, Esteban, réalisée en 2015, a montré que parmi les enfants de 6-17 ans, seulement 50,7% des garçons et 33,3% des filles atteignaient la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : pratiquer au moins 60 minutes d'activité physique d’intensité modérée à élevée par jour.

Baisse de l’activité chez les filles après 10 ans

Passé l’âge de 10 ans, une nette baisse de l'activité physique est observée, davantage marquée chez les filles : sur la tranche d’âge 11-14 ans, 33,7% des adolescents et 20,2% des adolescentes atteignent cette recommandation.

Par ailleurs, la proportion de jeunes passant trois heures ou plus devant un écran chaque jour atteint 45% chez les 6-10 ans, 70% chez les 11-14 ans, 71% chez les filles et 87% chez les garçons de 15-17 ans. « Ce constat a certainement été renforcé par le Covid », déclare à l'AFP Anne-Juliette Serry, responsable de l'unité alimentation et activité physique chez SPF.

Le sport, bénéfique pour la santé mentale

La pratique sportive chez les jeunes améliore leur capacité cardiorespiratoire, musculaire, leur santé métabolique et la santé de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi