"Il y avait un manque d’informations sur l’accouchement, et ça commençait à bien faire !", rencontre avec Lucile Gomez, autrice de "La Naissance en BD"

Marine Aznar

Sommaire :

Après deux accouchements non médicalisés – un avec une sage-femme à l’hôpital, et une naissance inopinée à domicile –, Lucile Gomez a décidé de partager, en BD, ce qui l’a amenée à pouvoir vivre cette expérience dans la douceur et sans aide médicale : être informée, rassurée et entourée.

Pourquoi avez-vous écrit sur le sujet de l’accouchement physiologique, quelle a été la prise de conscience à l’origine de ces livres ?

La prise de conscience ça a été, tout simplement, de devenir maman. J’avais en tête les clichés que l’on voit dans les films, je m’imaginais forcément aller dans un hôpital, dans une pièce très blanche avec tout le monde en blouse, et faire la respiration du petit chien, avec des cris, de la panique.

Puis des amis de mon compagnon sont venus nous raconter leur expérience de naissance, qui n’étaient pas du tout ce que j’imaginais. Un accouchement dans une pièce sans instruments médicaux, avec une lumière tamisée, et une sage-femme qui les avait accompagnés pendant tout le long de la grossesse.

Ça m’a tellement intrigué que je me suis dit : "Il faut que je rencontre cette sage-femme", même si j’avais beaucoup d’aprioris et de peurs. Je me disais que ça allait être une hurluberlue ! Et pas du tout, j’ai rencontré quelqu’un de sensé, d’expérimenté, avec qui la connexion humaine s’est très bien passée. J’ai donc fait mon accompagnement et mon accouchement avec elle.

En accompagnement global, la sage-femme se déplace le jour de l’accouchement dans une pièce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite