Le maquillage contient encore trop de produits néfastes pour les femmes enceintes

·1 min de lecture

L'association écoféministe Wecf France s'est intéressée à trois catégories de produits de maquillages utilisés au quotidien : des anticernes, des BB crèmes et des mascaras. Après analyse, elle s'est aperçue que malgré les réglementations en vigueur, de nombreuses substances chimiques continuent d'être utilisées et présentent un risque pour la santé des femmes, particulièrement pendant la grossesse.

17 BB crèmes, 15 mascaras et 15 anticernes ont été analysés. Il ne s'agit que de produits dont l'usage s'est maintenu pendant la crise sanitaire. "Sur les 47 produits dont nous avons examiné la composition, nous avons identifié 37 substances problématiques. Sur ces 37 substances, nous en avons classé 13 très préoccupantes, 9 préoccupantes, et 15 assez préoccupantes, 7 sont des perturbateurs endocriniens très préoccupants", note l'association. Elle précise que les BB crèmes sont les plus inquiétantes en terme de composition.

Des perturbateurs endocriniens à proscrire, des notices plus lisibles

Suite à ces observations, Wecf France formule des requêtes sur l'interdiction des substances classées "très préoccupantes", soit interdire les perturbateurs endocriniens de ces produits. Il s'agit de : benzyl salicylate, BHT, butylphenyl methylpropional, ethylhexyl methoxycinnamate, ethylparabène, méthylparabène, octocrylène. Elle demande aussi la mise en place d'un logo d'avertissement pour femmes enceintes, ou encore de rendre l'étiquetage plus facilement (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Suicide de l'ado : quels sont les signes avant-coureurs ?
Faut-il limiter les matières grasses chez les enfants ?
Allaitement et Covid-19 : les anticorps persistent dans le lait jusqu'à 10 mois
Grossesse et paracétamol : des risques pour le foetus
Les collégiens scolarisés en zone prioritaire souffrent de mal-être à l'école

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles