Marc Lavoine : qui était Denise Pascale, sa première femme morte d’un cancer ?

Samedi 1er février 2020, dans The Voice, Amel Bent, Lara Fabian, Pascal Obispo et Marc Lavoine ont fait la rencontre d’Ifé, originaire du Bénin. Venu interpréter Drowning de Mike Jenkins en l’honneur de son frère mort dans un accident de voiture, le jeune chanteur de 25 ans a séduit les quatre coachs. L’étudiant des Beaux-Arts de Paris a trouvé dans la musique le moyen d’exprimer sa colère et sa peine depuis la perte terrible de son petit frère. Mais c’est bien l’interprète des Yeux Revolver qui s’est montré particulièrement sensible à son histoire. Ému aux larmes, Marc Lavoine s’est laissé aller à des confidences sur sa première femme, Denise Pascale, morte des suites d’un cancer en 2017. "Je ne vais pas te sortir les violons", a-t-il commencé, "Moi j’ai un fils de 33 ans qui a nos couleurs à nous deux. Il écoute la musique que tu joues. Sa mère l’écoutait aussi. Moi j’adore la musique que tu fais et c’est la musique que j’écoute [...] Ça donnerait du sens à mon histoire aussi", a-t-il expliqué.

"Amoureux par accident"

Le chanteur de 57 ans avait rencontré, par hasard, Denise Pascale au début des années 1980, lors d'un casting pour une série. Recalés tous les deux, ils se sont "consolés en allant prendre le thé chez une amie comédienne" comme l'expliquait Marc Lavoine, dans un numéro de Psychologies Magazine. Puis, de fil en aiguille, les deux acteurs en herbe sont tombés "amoureux par accident". La mannequin afro-américaine et le chanteur français se marient en 1982. De leur union naîtra Simon, en 1986. S'ils ont divorcé à la fin des années 1980, ils sont restés complices, pour leur fils, jusqu'à ce que la mort les sépare en 2017. Très "surpris" par sa réaction, Ifé choisira Marc Lavoine : "Ce grand artiste reste quelqu’un de très mystérieux pour moi et je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi ému face à ma prestation. J’ai été très touché par ses mots. J’ai eu le sentiment qu’il m’avait compris. Cet homme a les mots revolver et je suis heureux de poursuivre l’aventure

(...) Cliquez ici pour voir la suite