"Rungis livré chez vous" : tout savoir sur la livraison des produits frais à domicile

Aux grands maux les grands remèdes. Depuis lundi, les marchés à ciel ouvert ont dû cesser leurs activités. Mais à Rungis, on a décidé d'installer ses étals sur Internet pour palier les pertes liées à l'explosion du coronavirus ! Après de nombreuses rumeurs sur son lancement et une multitudes de faux sites, Rungis livré chez vous sera mis en ligne dès la semaine prochaine. Faire son marché depuis son canapé sera désormais possible, au moins le temps du confinement.

⋙ Livraison à domicile : nos astuces pour faire vos courses en ligne

La région Île-de-France en partenariat avec Rungis

L'initiative est née d'un partenariat entre la région Île-de-France, avec Valérie Pécresse, et le marché. Les deux parties se sont mobilisées pour alimenter les franciliens en fruits et légumes frais tout en faisant survivre l'économie de ce maillon de la chaîne alimentaire. Avec cette nouvelle plateforme et ces livraisons, le marché de Rungis participe à inciter les Français à rester chez eux comme préconisé par les mesures de confinement.

⋙ Confinement: peut-on acheter du pain tous les jours sans risquer une amende?

Rungis livré chez vous dès la semaine prochaine

Le président du marché de Rungis, Stéphane Layani, a annoncé l'accès au site Internet dès le lundi 30 mars. On y trouve des fruits et des légumes, mais aussi du poisson, de la viande, du lait et du fromage pour un minimum d'achat de 50 euros. Tous les produits y sont aussi frais que si vous alliez sur place avec votre caddie. Les denrée sont toutes 100% françaises et issues de l'agriculture locale. Les livraisons se font de 7 à 16 heures sur un créneau horaire que vous devez sélectionner au préalable parmi les options disponibles.

Seulement pour Paris et la petite couronne

Pour l'heure, les livraisons ne seront assurées qu'à Paris et sa région. Elles seront expédiées par les professionnels de Rungis et livrées à votre porte par les services postaux. Un élargissement de la zone de distribution est en envisagé, mais pour les débuts du site,

(...) Cliquez ici pour voir la suite