Ce mardi soir, c'était Paris-sous-Seine

AFPTV

Un violent orage a noyé Paris mardi soir sous des pluies torrentielles avant un retour à la quasi-normale dans la soirée.

Le trafic dans les transports en commun à Paris et en Ile-de-France était quasiment revenu à la normale mardi en fin de soirée après avoir été temporairement perturbé par des orages qualifiés de "très intenses" par Météo-France,mais qui ont fait peu de dégâts dans la capitale.

Peu après 21H00, un porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris a déclaré à l'AFP qu'excepté pour "quelques caves inondées", "aucune intervention significative" n'avait été déclenchée après les orages qui ont touché l'Ile-de-France.

A 19H00, plus de 40 millimètres de pluie étaient tombés en l'espace de 90 minutes, selon les relevés de Météo-France à la station du parc parisien Montsouris, soit quasiment "70% de ce qui tombe normalement en un mois tout cumulé", a souligné un porte-parole à l'AFP. La normale mensuelle de précipitations 1991-2020 pour cette station est en effet de 58 millimètres et venait d'être dépassée ce mardi après deux épisodes de pluie récents (dimanche et mardi, ndlr), sans battre de record, avait-on précisé.

Météo-France a par ailleurs placé huit départements de l'arc méditerranéen en vigilance orange en raison de risques d'orages potentiellement violents, en particulier s'ils sont stationnaires, pouvant entraîner de forts cumuls de pluie.

Autour de 18H00, plusieurs stations du métro parisien - sur les lignes 10, 12, 6, 9, 4 et 8 notamment - avaient successivement fermé leurs accès à cause des intempéries et notamment de l'eau de pluie qui dévalait certains escaliers donnant accès aux quais.

Peu avant 22H00, les conditions météorologiques ne permettaient toujours pas de desservir les(...)


Lire la suite sur Paris Match