“Mariés au premier regard” 2020 : qui est Matthieu Sausset, candidat aux municipales ?

Il a connu une petite notoriété en cherchant l’amour. Maintenant qu’il a trouvé l’amour, il s’apprête à utiliser sa (petite) - notoriété au service de sa cause : la politique. Matthieu Sausset, candidat de l’émission Mariés au premier regard 2020 (diffusée actuellement sur M6), veut, après avoir gagné le coeur de Solenne, tenter de gagner le coeur des électeurs du 6e arrondissement de Lyon. À 42 ans, ce Lyonnais tout juste marié à une thérapeute de 33 ans rencontrée le jour de leur union grâce à cette émission de télévision souhaite gagner la mairie du 6e arrondissement sur la liste du centriste Denis Broliquier, comme le révèle 20 Minutes lundi 10 janvier 2020. “Tout cela, l’émission, le tournage, le mariage, c’était il y a un an, bien avant mon engagement pour les municipales”, prévient-il, comme pour éloigner tout soupçon complotiste insinuant qu’il n’aurait participé au programme de M6 que pour gagner en popularité avant les élections.

"Ce n’est pas trop le genre d’émissions que regardent les habitants"

Cet ancien officier de l’armée a monté une entreprise de conseil avec son meilleur ami. Désormais business angel (coach et investisseur pour entrepreneurs), il n’a, au début de la diffusion de Marié au premier regard, pas fait l’unanimité… et le reconnaît lui-même. “J’ai attisé beaucoup de haine, j’ai reçu beaucoup de messages et de menaces via les réseaux”, déclare Matthieu Sausset, qui dit par ailleurs avoir grandi dans une cité HLM de Touraine au sein d’une famille monoparentale. “J’aurais dû m’y attendre. Quand on a un certain niveau de réussite, ça ne plaît pas. Mais on ne m’a rien offert, rien donné dans la vie.” Finalement, il a su regagner en sympathie lors de l’épisode où il se marie à sa promise. “Je suis passé en une semaine du golden-boy, focalisé sur la muscu, au gendre idéal.” Est-il toujours marié à Solenne ? “Le candidat se contente de sourire”, rapportent nos confrères. A propos de ses concitoyens, il ajoute, pas inquiet pour un sous concernant sa

(...) Cliquez ici pour voir la suite