Marianne James dévoile combien de kilos elle a perdus pendant le confinement

Une annonce à faire pâlir de jalousie de nombreuses personnes. Depuis le début du confinement à cause du virus de la Covid-19, entre les repas à préparer, les goûters pour les enfants et, n'oublions pas les parents, les Français ont pris en moyenne 2,5 kilos sur la balance. Il faut dire que le manque d'activité physique y est pour beaucoup. Trop de consommation pour peu de dépense. La balance est vite tombée du mauvais côté. Sauf pour Marianne James. Invitée sur le plateau de l'émission L'équipée sauvage sur Europe 1, le 18 mai 2020, pour parler d'une émission spéciale de La France a un incroyable talent sur M6, diffusée le soir même, la chanteuse de 58 ans a fait une révélation au micro de Mathieu Noël et d'Eva Roque : "J'ai perdu 5 kilos pendant le confinement ! "

"Quand j'ai vu arriver le confinement, j'ai vu arriver les clous du cercueil avec"

Devant la surprise de ses interlocuteurs, l'ancienne membre du jury de La Nouvelle Star s'est expliquée sur sa situation. "Quand j'ai vu arriver le confinement, j'ai vu arriver les clous du cercueil avec. Je me suis dit : 'Ouh la la, je vais prendre 14 kilos, gourmande comme je suis. J'ai dit non. Donc c'est le moment.'". Il était temps d'agir pour ne pas prendre plus. Marianne James qui s'était déjà confiée en toute franchise sur les 140 kilos qu'elle a déjà perdus tout au long de sa vie a donné sa méthode pour y arriver. "J'ai perdu 5 kilos car j'ai assuré 100% de mes repas au lieu d'aller au restaurant etc. Et de manger après le spectacle, comme on ne joue plus. Déjà j'ai retrouvé une vie, je dirais normale. Et j'ai mangé mes fameux 14 légumes et fruits tous les jours donc je suis heureuse de ça."

Qui dit faire attention ne signifie pas faire un régime strict, sans goût, ni saveur. Marianne James a ainsi participé à l'émission Tous en cuisine de Cyril Lignac sur M6, le 18 mai 2020. Au menu : guacamole épicé et bouillon de nouilles, le tout accompagné par des œufs mollets. Un produit qui a déclenché tout un débat sur la bonne

(...) Cliquez ici pour voir la suite