Marie NDiaye poursuit son écriture théâtrale avec un monologue tendu et énigmatique

Sylvie Tanette
© F. Mantovani/Gallimard
© F. Mantovani/Gallimard

En attendant la parution de son prochain roman, La vengeance m’appartient, annoncé pour janvier prochain, Marie NDiaye partage Royan, une pièce qui devait être jouée cette année au Festival d’Avignon, annulé pour cause de pandémie. C’est donc sur papier qu’on découvre ce texte qui, par sa forme – un monologue –, peut être lu comme un roman bref à une voix, tendu et énigmatique.

Lire la suite...