Marilou Berry fait de nouvelles révélations choc sur son oncle Richard Berry

·2 min de lecture

A l’instar de l’affaire Olivier Duhamel le mois dernier, les accusations d’inceste portées contre Richard Berry sont aujourd’hui sur toutes les lèvres. L’acteur de 70 ans fait l’objet d’une plainte pour “viols, agressions sexuelles et corruption de mineur”, déposée par sa fille aînée Coline, le 21 janvier 2021. Des faits qu’il nie catégoriquement, au même titre que son ex-femme Jeane Manson, elle aussi visée. Depuis, les révélations s’enchaînent. Les membres de la famille sortent tour à tour du silence pour afficher leur soutien à l’une des deux parties. La victime présumée peut ainsi compter sur sa mère, Catherine Hiegel, ainsi que sur sa cousine, Marilou Berry.

Depuis que l’affaire a été exposée au grand jour, Marilou Berry ne cesse de révéler de nouveaux détails sur l’atmosphère familiale et le comportement de Richard Berry. C’est ce qu’elle a fait une fois de plus, dans une interview accordée à Paris Match, en kiosque jeudi 18 février 2021.

L’actrice de 38 ans – actuellement à l’affiche de la série Je te promets – se souvient avoir été mise au courant des faits il y a sept ans : “Coline m’a tout raconté. J’ai parlé à Richard au cours d’une réunion familiale. Il était très en colère, très remonté. Il m’a répondu que Coline était folle, que le comportement de ‘cette femme’ était honteux.” C’est ainsi que Marilou Berry s’est disputée avec son oncle, qu’elle n’a “plus revu” depuis. “Coline a été mise au ban. Mon père [Philippe Berry, ndlr.] et moi étions les seuls à la soutenir”, explique-t-elle à nos confrères. En effet, d’après sa nièce, Richard Berry aurait tout tenté pour que sa fille devienne persona non grata au sein du cercle familial. “C’est lui qui a divisé la famille ces dix dernières années ; nous sommes explosés, dissous. Il est responsable de ce chaos”, estime Marilou Berry, ajoutant que lors du décès de sa grand-mère et de son père, “tout le monde est mort fâché”.

Si elle ne peut certes pas attester des viols, la fille de Josiane Balasko déclare toutefois (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite