Marilyn Manson visé par une enquête pour violences et agressions sexuelles : pourquoi ça risque de piétiner

Axelle/Bauer-Griffin / Contributeur

Revenons en février 2021. Alors que plusieurs femmes, dont son ancienne fiancée, Evan Rachel Wood, accusent Marilyn Manson de violences sexuelles et physiques, une enquête pour traite d’êtres humains et agressions sexuelles est ouverte à son encontre et confiée au département de police du comté de Los Angeles. Dix-neuf mois plus tard, le mardi 20 septembre précisément, les enquêteurs ont enfin transmis leur compte-rendu au bureau du procureur, qui pourrait donc désormais inculper le chanteur Brian Warner, de son vrai nom. Oui, mais voilà, ce dernier juge que les autorités n'ont fourni que "des éléments partiels du dossier".

En effet, dans un communiqué de presse dont les informations ont été relayées par BuzzFeed News, les procureurs ont fait savoir qu’ils avaient besoin de plus de preuves pour se prononcer. Ils ont également assuré que le bureau du shérif du comté de Los Angeles avait encore le temps de leur "soumettre des éléments supplémentaires". "Une fois que nous aurons tout reçu, les procureurs expérimentés examineront attentivement et délibérément tout ce qui a été soumis avant de prendre une décision d’inculpation. Cet examen prendra un certain temps, mais soyez assurés que notre bureau prend ces allégations très au sérieux", a conclu le bureau du procureur de Los Angeles.

L’ex-fiancée de Marilyn Manson, l’actrice Evan Rachel Wood, a été la première à faire part publiquement d’accusations de violences et d’abus sexuels à son encontre. En février 2021, cette dernière avait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bonne nouvelle : Cuba légalise le mariage pour tous et la GPA
États-Unis : en Arizona, le droit à l’avortement bientôt encadré par une loi datant du 19e siècle
Accusé de violences psychologiques envers son ex-compagne, Julien Bayou démissionne d’EELV
Les femmes bisexuelles pourraient être plus vulnérables aux violences domestiques
Plus les hommes aiment la viande rouge, plus ils sont sexistes (et c’est une étude qui le prouve)