Marina Rinaldi : un capsule « body positive » inspirée de ses iconiques

Ilaria Casati
·1 min de lecture

Marina Rinaldi. La marque italienne fête quarante ans d'une mode « Body positive » et elle lance une capsule inspirée de ses iconiques. 

Une mode pour toutes. Italie, 1980, big bang dans le luxe : le groupe Max Mara s'associe à l'univers de la mode « plus size » en fondant Marina Rinaldi. Un an après, sa première collection voit le jour. Quelle révolution ! À une époque où les corps sculptés sont glorifiés, Achille Maramotti – le propriétaire du groupe – prend le pari de s'adresser à des morphologies jusqu'alors marginalisées. Son parti pris ? Donner des lettres de noblesse à leur look. Baptisé du prénom et du nom de famille de la grand-mère du fondateur, le label change la donne avec un vestiaire qui va du 40 au 56. Sa force : une garde-robe plurielle, sans aucun interdit. Où l'on peut aisément s'habiller d'une sensuelle robe croisée, comme d'un ensemble imprimé avec blouse et pantalon de soie.

« Le succès de Marina Rinaldi ? Parler au corps et au cerveau des femmes »

Un vestiaire célébré. Toujours à l'affût de nouveautés, depuis 2016, Marina Rinaldi confie la création de capsules à de jeunes talents de la mode – Fausto Puglisi, Stella Jean, Roksanda Ilincic – qui, au fur et à mesure, élargissent son dressing de nouvelles pièces pointues et design. Et pour fêter ses quatre décennies, c'est au tour d'Antonio Berardi de proposer une collection inspirée des essentiels de la maison. Une nuisette évasée, un manteau peignoir, un costume beige impeccablement coupé… Évoquer Marina Rinaldi revient à faire l'éloge de quarante ans de « body positivism ». Avec...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi