Marine Lorphelin : 5 conseils pour mieux vivre sa fatigue

Médecin généraliste, Marine Lorphelin vit entre Nouméa et Paris. À l’occasion du mois ELLE Zen*, elle se confie sur son rapport à la fatigue. Découvrez son témoignage en vidéo et ses 5 conseils !

S’ÉCOUTER

« Quand je commence à pleurer, à rire ou à m’énerver pour rien c’est que je suis vraiment fatiguée ! En général, j’ai aussi des maux de tête, des douleurs aux cervicales ou des troubles du sommeil. Il est essentiel de reconnaître les signes de sa fatigue pour ralentir avant de se laisser submerger. La fatigue est un état physiologique normal. Mais si elle n’est pas prise en compte, elle peut engendrer des souffrances physiques et psychiques, et s’installer de manière chronique. »

EXTÉRIORISER

« Il est important de parler de sa fatigue, de banaliser ce sujet, pour déculpabiliser. Sur les réseaux sociaux par exemple, nous parlons plus ouvertement de santé mentale, alors qu’avant c’était plutôt « regardez j’ai une vie parfaite à mille à l’heure et je ne montre aucune faiblesse car ce n’est pas vendeur ». Aujourd’hui nous exposons plus facilement nos moments de doute, je trouve ça très positif, on va vers plus d’humain, de bienveillance. »

APPRENDRE À DIRE NON

« J’aime avoir de nombreux projets, gérer beaucoup de choses en même temps, mais c’est parfois épuisant. Certains soirs, je pense encore au travail, aux rendez-vous du lendemain... Dans mon métier mais aussi dans mes activités médiatiques, je dois toujours être connectée sur les réseaux sociaux et je suis sollicitée 24h/24, week-end inclus. Ces pensées accentuent mon anxiété, j’ai plus de mal à dormir, et donc je suis encore plus fatiguée....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi