Marine Lorphelin, son message d'alerte sur le coronavirus : "Nous voyons des cas graves, et pas seulement chez des personnes âgées"

Les médias, les politiques, les célébrités… Tous ont pris la parole pour faire comprendre aux Français qu’il est temps de prendre conscience de la gravité de l’épidémie de coronavirus, officiellement requalifiée en pandémie par l’Organisation Mondiale de la Santé depuis le 11 mars 2020. Après que Michel Cymes s'est agacé des “attitudes irresponsables” de la population, que Clara Morgane a partagé le message alarmant de l’hôpital Necker de Paris, ou encore qu’Anthony Delon a poussé un gros coup de gueule contre les Parisiens, c’est au tour de Marine Lorphelin d’alerter ses fans. Mardi 17 mars 2020, l’ex-Miss France a partagé un message sur son compte Instagram. Il s’agit de l’affiche créée par le gouvernement concernant le comportement à adopter face au Covid-19. La jeune étudiante en médecine souhaite tenir ses 702.000 abonnés informés sur la situation.

Miss France 2013 plongée au coeur de l’épidémie de coronavirus

“Malheureusement nous voyons des cas graves, et pas seulement chez des personnes âgées…”, écrit Marine Lorphelin en légende de l’image. “Hier soir aux urgences [elle est interne à l’hôpital, ndlr.], deux cas de pneumopathie liées au Covid-19 hospitalisés avec des signes de gravité, chez deux personnes de moins de 60 ans…”, indique-t-elle en mentionnant des patients de 55 et 44 ans. “Restez chez vous et évitez tout contact même avec vos proches. Je vous souhaite plein de courage car la situation est difficile pour tout le monde”, a finalement conclu l’ancienne reine de beauté. Dans les commentaires du post, on dénote une vague d’encouragements pour elle et pour le personnel médical mobilisé en masse pour lutter contre cette “guerre sanitaire”, comme l’a déclaré Emmanuel Macron dans son allocution du 16 mars. “Soutien et respect à vous Marine ainsi qu'à tous vos collègues de la profession”, “Je dis bravo et courage à vous et à toutes les personnes qui sont là pour nous protéger, nous soigner”, “Courage à vous, sans vous nous ne sommes rien…”, “Merci Marine, on

(...) Cliquez ici pour voir la suite