Marine Lorphelin (Miss France 2013) : ces remarques sexistes de ses collègues qu'elle ne supporte plus

Comme beaucoup de femmes, Marine Lorphelin doit malheureusement supporter des commentaires malvenus au travail. Des remarques sexistes qu'elles a de plus en plus de mal à accepter.

Le sexisme n’épargne personne, surtout pas les Miss. Au moment où la couronne leur est posée sur la tête le jour du sacre, la vie des jeunes reines de beauté change du tout au tout. Pendant une année entière, les Miss parcourent la France et doivent supporter les commentaires graveleux et les mains aux fesses de certains élus comme le dénonçait Marine Lorphelin, Miss France 2013, dans les colonnes de Télé-Loisirs en 2018. Malheureusement pour elle, les remarques et comportements limites ne se sont pas arrêtés à la fin de son année de règne. Aujourd’hui interne en médecine générale des Hôpitaux de Paris après des études débutées à Lyon, l’ancienne reine de beauté doit faire face à ses collègues de travail, qui se permettent de commenter ses choix de vêtements.

"Je trouve que c’est compliqué, aujourd’hui, d’être féminine sans se prendre un flot de critiques. Si j’arrive en bottes et en jupe au travail, même si je me change après et que je me mets en blouse, je peux avoir des remarques de collègues du style 'Tu sors après ?'", a-t-elle confié dans une interview pour Marie Claire. Marine Lorphelin aimerait ne pas avoir à se justifier. "Non, j’ai juste envie d’être féminine, je me sens bien comme ça et vous n’avez pas votre mot à dire en fait. Mais, quand même, ces mots sont dits et oui, ça peut être compliqué", a-t-elle avoué.

Marine Lorphelin n’est pas la seule Miss à utiliser sa voix pour dénoncer les actes sexistes. La belle Iris Mittenaere a elle aussi eu à subir ce genre de situations très gênantes et inacceptables : "On a des gens qui 'malencontreusement' mettent des mains un peu déplacées lors d’une photo. (...) Et puis on a surtout des blagues très limites à longueur de journée. C’est malheureux, mais oui ça a été une partie de mon année de Miss France quand même", confiait-elle à Télé-Loisirs. Des prises de parole courageuses.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :